Cécile, étudiante d'échange en Finlande (Joensuu) en 2017-2018

Témoignage de Cécile, étudiante en droit en échange en Finlande (Joensuu) en 2017-2018

Pourquoi as-tu décidé de partir en mobilité à l’étranger ? Pour connaitre d’autres cultures (celle du pays d’accueil, des autres Erasmus), vivre à l’étranger, voyager, apprendre l’anglais.
 
Pourquoi as-tu choisi ce pays et cette université ? J’ai toujours été attirée par les pays scandinaves. Je l’avoue, j’ai choisi la Finlande un peu au hasard (au lieu de la Norvège par exemple), et je pense que ce fut un très bon choix, car j’ai beaucoup apprécié le pays.
 
Combien faut-il par mois minimum pour vivre sur place ? Pour vivre « au sens strict » (se loger, manger, etc.), je dirais 500 euros, car les loyers étudiants (environ 230 euros) et la cantine (1,80 euro le repas) sont peu chers. Par contre, la vie étudiante (sorties, voyages, etc.) peut vite coûter cher. Pour faire ses courses, je dirais que les prix sont comme à Paris. Il faut aussi penser à investir dans des vêtements adaptés au froid, ce qui a un coût même s’il y a de nombreux magasins d’occasion avec des prix très abordables.
 
Comment as-tu fait pour trouver ton logement ? C’est très simple, une fois accepté dans l’université, il faut faire une demande de logement auprès d’un organisme (qui dépend du syndicat étudiant de la ville, je crois) et presque tous les étudiants étrangers en ont un. C’est très pratique, car beaucoup sont meublés, en colocation avec d’autres Erasmus et peu cher.
 
Qu’est ce que tu as le plus apprécié dans ton expérience ? La rencontre avec des personnes différentes (étrangères ou Françaises d’ailleurs) qui m’ont beaucoup apportée. De plus, j’ai adoré la culture finlandaise (sport en extérieur, sauna, confiance, écologie, etc.) et je réfléchis même à repartir un an dans ce pays. J’ai aussi pas mal voyagé (Russie, Stockholm, Copenhague, Laponie, Estonie, Lettonie), la Finlande est un bon point de départ pour différents voyages.
 
 

 
Finlande

 
 

Qu’est ce que tu as le moins apprécié dans ton expérience ? Le mois de novembre et fin de l’automne en Finlande en général (surtout dans ma région, loin de la mer et très à l’est) est très sombre (peu de lumière) et pluvieux. On s’y habitue vite, mais cela peut être un peu déprimant parfois.
 
Ton niveau linguistique était-il suffisant pour suivre les cours et pour communiquer avec les locaux ? Au départ, pas du tout. Mais peu à peu, à force de parler avec les autres et de faire des devoirs pour l’université, je me suis bien améliorée. Avantage de la Finlande : presque tout le monde parle anglais, ce qui facilite grandement la vie de tous les jours.
 
Est-ce que tu as des conseils pour les étudiant.e.s qui souhaitent partir ? Tout d’abord, et contrairement à ce que je pensais, je pense qu’un Erasmus dans une petite ville est plus sympa que dans une capitale, car il y a une réelle « ambiance Erasmus », tout le monde se connait, etc. À propos de Joensuu maintenant, je conseille de s’y prendre en avance pour le logement et de demander un bail à partir de début aout (cela donne plus de chances d’avoir le logement que l’on veut). Enfin, j’avais peur du climat et finalement on s’y fait très bien : l’hiver est vraiment magnifique ! 

Finlande

Cette personne témoigne au sujet de...